Premier brevet des randonneurs mondiaux
organisé par l'Amicale ... 200 km

26 cyclos sont présents à 7 heures à la Maison pour Tous de Pavilly pour participer au BRM 200 organisé par l’AC Pavilly, le premier de la série des BRM (200, 300, 400, 600) pré-qualificatifs pour le Paris-Brest-Paris de 2019. Le temps est maussade et la météo pour la journée incertaine. Les vestes de pluie sont de sortie pour ce début de randonnée. Après un court échauffement jusqu’à Barentin, la première côte nous conduit à Pissy-Pôville ; un petit groupe de cyclos rapides se détache bientôt et nous ne les reverrons plus… Après la Vaupalière et la Maine, une descente dans la verdure nous conduit vers Rouen. Nous rejoignons la Seine pour cheminer le long du fleuve par la belle voie cyclable qui nous mène à Amfreville-la-Mivoie.  La pluie cesse bientôt, mais la chaussée humide provoque un accrochage entre deux cyclos du groupe qui contraint une participante à l’abandon. Les silex s’en donnent à cœur joie, et nous compterons trois crevaisons dans les 50 premiers km de la randonnée… Après Amfreville, nous remontons vers Franqueville-Saint-Pierre, puis rejoignons Ymare pour un premier contrôle au km 40, qui permet un ravitaillement à la boulangerie. Nous descendons ensuite vers Igoville par une petite route en pleine campagne qui nous offre un panorama splendide sur la vallée de Seine.  Nous traversons la Seine à Elbeuf, et nous arrêtons à Saint-Pierre-les-Elbeuf pour notre deuxième contrôle au km 60 vers 10h30. Nous rejoignons bientôt la magnifique vallée de l’Oison, ses paysages bucoliques et ses belles demeures, que nous allons suivre une quinzaine de km. Nous rejoignons bientôt la charmante vallée du Ruisseau du Bec, qui débouche sur la splendide et majestueuse abbaye du Bec-Hellouin. Nous croisons la vallée de la Risle à Pont-Authou, empruntons une agréable portion de la D38, puis rejoignons Pont-Audemer par la D 29. Nous longeons ensuite la Risle par la D39 pour arriver dans les grands espaces du Marais-Vernier, avec le Pont de Tancarville en toile de fond. Nous parvenons vers 14h15 à Quillebeuf pour un contrôle au km 142, prétexte à une halte bienvenue qui permet à chacun de se restaurer. Le ciel s’est éclairci, le soleil pointe quelques rayons qui réchauffent l’atmosphère et permettent d’alléger les tenues. Le complexe industriel de Port-Jérôme ronronne doucement sur l’autre berge de la Seine, contrastant avec les espaces naturels de ce côté-ci du fleuve… Nous repartons bientôt le long de la Seine par la D95, dite « route des chaumières », délicieux parcours vallonné au milieu de magnifiques maisons, colorées par les premières fleurs des jardins, avec toujours la présence imposante du grand fleuve.  Nous savourons ce moment, même si les côtes commencent à « piquer » les jambes… La D65 nous conduit à la Mailleraye, pour un nouveau pointage au km 170. Le ciel s’est à nouveau couvert et la pluie accompagne notre traversée de la Seine sur le bac à Jumièges. La dizaine de km séparant le Mesnil-sous-Jumièges de Duclair est parcourue à bonne allure, poussés que nous sommes par le vent du sud-ouest.  A Duclair, nous longeons l’Austreberthe et sa belle vallée pour rejoindre Barentin. Nous arrivons à 18h30 à Pavilly où Philippe, le Président de l’AC Pavilly, nous attend. Nous remettons nos cartes de contrôle et nous nous quittons, enchantés par ce beau parcours printanier autour de la Seine, qui nous a fait découvrir des routes et des paysages splendides, et par la solidarité et la convivialité qui ont régné toute la journée au sein du groupe. Un merci spécial à Patrick pour le tracé du parcours et sa présence attentive toute la journée, et à Bruno pour le soutien technique aux participants.

Louis-Jacques - Président du R.A.C.