Brevet des Randonneurs Mondiaux

« Les délices champenois » pour 600 km de vélo

 

200 km le 2 avril, 300 km le 23 avril, 400 km le 14 mai et enfin 600 km le 4 juin. L’Amicale Cyclotouriste Pavillaise est passée maître dans l’organisation des Brevets de randonneurs mondiaux, pré-qualificatifs pour le Paris-Brest-Paris 2023.
Il est 6h00, samedi 4 juin, lorsque les premiers cyclos s’inscrivent pour le départ des 600 km. Il faut bien comprendre que les meilleurs d’entre eux passeront la journée du samedi, la nuit entière et une bonne partie du dimanche sur leur vélo pour réaliser cet exploit. 15 cyclos sont présents. L’ambiance au départ est toujours aussi festive bien que la tension soit palpable. Gâteaux de riz, crêpes, café et jus de fruits sont à disposition. L’accueil à l’Amicale n’est plus à prouver. On parle météo et on craint les orages prévus pour la nuit. Un premier groupe part à 6h30 suivi une heure après par un deuxième groupe. Gilles, licencié à l’Amicale, nous raconte son périple. « la pluie du côté d’Esteville est chassée par le vent qui se lève et fait rapidement place au soleil. Direction plein est pour rejoindre les alentours de Reims et revenir. Les montées succèdent aux montées avec parfois de sévères « raidards ». Le premier pointage s‘effectue à Pierrefonds après déjà 178 km de vélo. Il fait très chaud et déjà, au loin, l’orage gronde tandis que le ciel s’obscurcit. Après le repas du soir, la pluie tombe fortement et le ciel est zébré d’éclairs. Les vignes de la Champagne s’étalent à perte de vue mais pour le moment nous avons plus d’eau que de bulles ! A Epernay, après le deuxième pointage, il est minuit, nous sommes à moitié route. Nous nous octroyons une pause sommeil et repartons à 4h du matin. La pluie a cessé mais le vent est toujours aussi présent. Le relief est exigeant et mon compagnon de route montre des signes de fatigue. A 9h50 nous sommes à la Ferté-sous-Jouarre, il reste 200 km. Dernier pointage à Noailles encore 110 km. Nous entrons dans le Pays de Bray et les montées sont cruelles surtout que le vent de face souffle fort. Mon compagnon de galère n’en peut plus et jettera l’éponge près d’Auneuil après 514 km de vélo. Pour ma part, il faut repartir, absolument. Le ciel s'assombrit. Saint-Germer-de-Fly, Neuf-Marché, enfin passé Ry une partie plate dans la vallée mène à Blainville-Crevon. Je quitte la vallée du Cailly pour monter sur Eslette. A Fresquienne, à 4 km de l'arrivée, la pluie tombe brutalement, je suis trempé d'un coup ! Pavilly, j'y suis enfin ! Il est 23h10 et Catherine et Patrick sont là, accueillants. Tous sont revenus, je suis le dernier. J’ai une pensée émue pour Bruno, mon compagnon de route, contraint à l’abandon ».

Avec 108 inscrits sur l’ensemble des 4 brevets, Pavilly et son Amicale deviennent incontournables dans l’organisation de telles manifestations.

Philippe