... rien que pour l'ambiance !

Le samedi 11 mars, les cyclos pavillais honoraient un rendez-vous, devenu incontournable dans notre calendrier et qui marque, pour nous, le début de la saison. Je veux bien sûr parler du brevet des grimpeurs, 28ème du nom, organisé par nos amis du Groupe des Touristes Rouennais, qui, en cette journée printanière, nous avaient concocté deux parcours autour de la vallée de la Ry. 70 km et six côtes et pour les plus courageux, 100 km et 12 côtes. 21 Pavillais sur les 80 inscrits … qui dit mieux ! Plutôt que de parler « vélo », parlons, plutôt, de cette ambiance unique, qui caractérise cette randonnée. C’est d’abord un accueil des plus agréables à l’école Jules Ferry, au Mont Gargan, à Rouen. Sourire, amabilité, prévenance … rien ne manque ! Les deux parcours, jusqu’à l’heure de midi sont confondus et sur la route nous sommes sous les ordres d’un « capitaine » ! Il fixe l’allure et, tel un berger, veille sur le groupe. A lui l’itinéraire et j’avoue que c’est bien rassurant. Bien entendu, dans les montées, nous ne pédalons pas au même rythme et le peloton se disloque. Notre capitaine de route aura soin, en haut, de mettre le pied à terre et d’attendre que l’ensemble des cyclos soit à nouveau rassemblé. Etant également le garde des sceaux, il en profitera pour tamponner les cartes de route qu’il garnira du sceau du GTR. C’est à midi qu’on mange ! Comme une providence, il y a toujours une cour d’école pour nous accueillir ! Cette année nous avons déjeuné à Ry. Sous le préau, les tables sont dressées et patiemment nous collectons sandwichs, boissons, desserts, sans oublier … l’apéritif, généreusement offert … rassurez-vous, seulement un petit verre de cidre ! Le temps clément, printanier, nous a permis de nous prélasser dans la cour mais déjà, l’heure de la sortie à sonner et le moment est venu de remonter sur nos machines afin de rentrer à Rouen, pour les uns, tandis que les autres, s’engagent sur le parcours de 100 km où, de côtes en côtes, ils rentreront plus tard. Amis du GTR … ne changez rien ! Soyez sûrs que nous serons là l’année prochaine car avec vous, le bonheur est simple comme un coup de pédale !

Philippe