Rayon d'or Marseille - Rouen

mardi 21 juin - dimanche 1er juillet

1140 km

En vérité, ce rayon Rouen Marseille a été un rayon Marseille Rouen, puisque faisant suite immédiate au rayon Rouen Montpellier. Après une journée de repos dans cette dernière ville, avec Bruno D, j’ai pris le train entre Montpellier Saint Roch et Marseille Saint Charles. Nous nous sommes avancés dans Marseille pour éviter un départ trop difficile dans une grande métropole. Donc en arrivant, direction le Campanile Marseille St Antoine plein nord. Aie, les quartiers Nord de Marseille ! J’en ai entendu parler, mais je ne l’avais jamais vu. Beaucoup d’enfants dans les rues, beaucoup de fenêtres et de portes avec barreaux (Pour éviter les agressions ?), une voiture brûlée . . . Quelle misère, quelle désolation !

1ère étape Marseille/Viens (84) : Toujours de la chaleur, donc départ à 06h00 le ventre vide et arrêt sympa dans la première boulangerie rencontrée pour un petit-déjeuner. Nous ne sommes plus dans des régions en voie de désertification. La circulation est intense avec tous ceux qui se dirigent vers Marseille. Même chose aux alentours d’Aix en Provence. A Cadenet, nous retrouvons Jean-Pierre venu à notre rencontre. Nicole nous rejoindra à Saignon pour un repas en commun, puis nous monterons en pleine digestion à Viens où Nicole et Jean-Pierre nous reçoivent à l’issue de cette étape. Merci Nicole, merci Jean-Pierre.

2ème étape Viens/Dieulefit (26) : Chaleur prévue, donc départ à 06h00 après un petit-déjeuner, mais aussi avec quelques gouttes de pluie. Nous connaissons le parcours jusqu’au Mont Ventoux pour l’avoir déjà pratiqué avec Jean-Pierre et d’autres camarades de l’ACP. Nous éprouvons des difficultés dans Vaison la Romaine, le détour via Grignan pour le BPF26 (pour Bruno) est évité compte tenu de la longueur de l’étape et l’ascension du col du Serre où nous faisons étape est facile.

3ème étape Dieulefit/Annonay (07) : Départ 06h30 et descente sur Dieulefit, puis 3 petits cols pour nous échauffer. La route D538 Crest/Romans sur Isère est très fréquentée et possiblement dangereuse malgré des préconisations aux cyclistes de circuler sur l’accotement. On nous conseille de gagner la ViaRhôna entre Tournon sur Rhône et Sarras. Nous ne le regretterons pas. C’est un régal. Tout comme l’ascension des gorges sauvages de la Cance entre le Rhône et Annonay via la D270.

4ème étape Annonay/St Laurent de Chamousset (69) : Peu après Annonay, découverte d’une piste cyclable qui nous mène vers Bourg-Argental. Elle est en cours de prolongation en style lacets de cols alpins avec une pente finale que mon GPS indique à 16% (montée à pied) et sûrement plus raide dans les débuts. Nous n’avons pas compris cette réalisation ! Puis, c’est la montée laborieuse et assez piétonne du col de la République compte tenu de la pluie froide, du vent de face, du pourcentage et de notre fatigue. Avec arrêts sous un vieux lavoir abrité et un arrêt de bus. Bruno, fan de foot adore la traversée de St-Etienne. Moi, moins en raison des rails de tram ! En fin de parcours, nous devons subir encore une belle montée à 12% dans Soucy.

5ème étape St Laurent de Chamousset/Parigny (42) : Nous commençons par un détour sur le BPF69 de Montrotier (pour Bruno) et enchaînons avec une belle balade sur les Monts du Lyonnais, une impressionnante descente sur Tarare (860 m/391 m) et une montée au Col des Sauvages (BPF69 pour Bruno) avec photo souvenir au ... Lire la suite ici