LE TOUR DE LA SEINE MARITIME EN CYCLO CAMPING - 444 kms

Voilà ce que propose un tandémiste de Petit Quevilly à l'Association ! Rien d'exotique, direz-vous ?
Alain, très défaitiste, lui dit : tu n'auras personne, qui va venir rouler en Normandie, sous la pluie ? Mais, au fil du temps, le sont 24 tandémistes qui s'inscrivent dont 4 équipages du Sud-Sud ! Bon gré, mal gré, nous décidons d'y participer d'autant plus que notre aide est sollicitée !!
Le mardi 13 juin, notre convoi exceptionnel est prêt. Nous partons, bon
pied, bon œil (il et vrai que la météo s'annonce clémente pour la semaine!!) pour rejoindre le groupe basé à Mesnil sous Jumièges. Nous pique-niquons sur les bords de Seine à Duclair et rencontrons 2 équipages, arrivés de la veille, qui se dégourdissent les jambes !!
Mercredi, c'est parti. Les 24 tandems se dirigent vers l'abbaye de Jumièges
(visite incontournable) puis prennent le bac, une petite croisière sur la Seine s'impose avant la traversée du Pont de Brotonne. A Caudebec, la voie cyclable jusqu'à Notre Dame de Gravenchon paraît interminable et le soleil tape … le pire nous attend après le Marais Vernier pour atteindre le camping de CONTEVILLE juché au sommet d'une côte (12 %) qui sera fatale à beaucoup et à moi en particulier. J'ai bien cru que la semaine allait s'arrêter là !!

Jeudi – après une bonne nuit, les troupes sont fraîches mais sont stressées quant à la traversée du Pont de Normandie et du Havre. Alain appréhende pour l'équipage qui pilote un aveugle. Après d'ultimes recommandations, chacun s'y engage. Le trafic est dense, les camions nous rasent – nous avons un vent latéral – avec les sacoches, nous sommes larges et il faut tenir le guidon !! Certains, pris de panique, traverseront à pied. Au sortir du pont, les accès cyclables sont fermés pour travaux, nous sommes obligés d'emprunter des escaliers ou des descentes scabreuses. La traversée du port du Havre est tout aussi stressante avec le défilé des porte-containers. Enfin, nous gagnons les Docks Vauban et la plage et crions Ouf. Un rapide déjeuner sur la plage et nous grimpons à Ste Adresse où nous admirons les belles villas et prenons la vélo route qui nous mène au Tilleul, terme de la 2ème étape.Un camping à la campagne !! des douches archi-bouillantes pour les premiers et froides pour les derniers. J'ai retrouvé des jambes et mon pilote m'autorise à continuer !!

Vendredi – les falaises d'Etretat sont resplendissantes sous le ciel bleu et déjà le soleil se pointe. Nous suivons la vélo-route Fécamp –Saint Pierre en Port – Veulettes, route bucolique à travers les champs de lin et de coquelicots, pour atteindre St Valery en Caux ou Madame le Maire nous attend pour un rafraîchissement et photos. Curieuse déception quant nous apprenons que le camping est en haut !! Quelle fâcheuse manie de toujours mettre les camping en haut d'une côte !!

Samedi – visite de Veules Roses (le circuit de la Veule, plus petit fleuve de France), Sotteville sur Mer. A Luneray, nous empruntons la route du lin (voie verte) jusqu'à Offranville et arrivons à Pourville sur Mer.
Dimanche – Jour de repos – Certains visitent le Parc des Moutiers, Varengeville sur Mer, Dieppe, d'autres se baignent, d'autres se reposent, d'autres font la lessive.
Lundi – c'est très gaillardement que nous reprenons nos montures. Pour se mettre en jambes et éviter Dieppe, à la demande de certains, Alain modifie le parcours et nous trouve une côte à 12 % , le matin, à jeun, c'est bon !! Nous la monterons jusqu'au bout !! Ouf – Arques la Bataille, BPF,coup d'oeil furtif sur le château et voie verte jusqu'à Forges les Eaux. Arrêt au château de Mesnières en Bray et dégustation de Neufchâtel à St Saire. La chaleur va crescendo, nous cherchons l'ombre et l'eau ! Si la voie verte n'est qu'un long faux plat montant, toujours pédaler use les troupes. Le verre de cidre offert, à l'arrivée au Camping de Forges, par l'ex-député est bien apprécié.
Mardi – A la sortie de Forges, nous sommes attendus à la Chapelle St Ouen pour la visite de la brasserie Northmaen. Dégustation et, oh surprise, nous apprenons qu'elle distille du whisky. Où est notre Calvados ? Pique-nique dans le jardin de Bois Guilbert où le parc ombragé appelle à la sieste. Admiration des sculptures de Jean-Marc Depas. Nous suivons la vallée de l'Héronchelle, admirons le château de Vasceuil et direction St Aubin Epinay après avoir grimpé la cote d'Auzouville et St Jacques.
Mercredi – dernière étape – A Darnétal, nous empruntons la piste cyclable jusqu'à Rouen (un peu en travaux du côté du CHU). Nous sommes attendus chez Guidoline, les 24 tandems, je dirai convois exceptionnels, stationnés rue Molière, ne passent pas inaperçus !! Un petit café, un petit rafraîchissement, chacun découvre les trésors que recèle la boutique puis direction le Musée des Beaux Arts pour y laisser les montures permettant ainsi de visiter à pied la ville de ROUEN. Nous sommes les gardiens.Vers 14 heures, nous nous dirigeons vers les quais de Rouen pour prendre la piste cyclable jusqu'à Sahurs pour retrouver Mesnil Sous Jumièges. Quant à nous, nous rentrons directement, il fait très très chaud !! La dernière côte nous semble difficile, sommes nous démotivés, sentons nous l'écurie ?
Pour retrouver la troupe et partager le repas de clôture, nous prenons la voiture …. adieu tandem, cuissards, casques !! Que pensent nos amis ? Ils sont ravis tout en reconnaissant que la Normandie n'est pas plate mais combien variée. De mémoire, c'est la première semaine cyclo camping sans une goutte d'eau !! Qui l'aurait cru ? Le changement climatique a du bon !! Nous souhaitons aux organisateurs de l'année prochaine une aussi belle semaine 'Entre Lot et Dordogne »

Gigi