... quelle aventure ...
mais quelle belle aventure !

En juin 2016, notre ami Klaus Dudey avait réalisé le trajet reliant Freckenhorst à Pavilly seul en vélo. De cet exploit a germé l'idée de faire le trajet en sens inverse en 2017, mais cette fois nous serions 6 irréductibles Normands (dont 4 amicalistes : Stéphanie, Johan, François et Jean Louis accompagnés par Hervé et Xavier de la Team Bourbeux) à enfourcher nos vélos afin de relever le défi. En début d'année une première ébauche du parcours voit le jour :

Etape 1 : Pavilly – Merlimont
Etape 2 : Merlimont – Bray Dunes
Etape 3 : Bray Dunes – Westkapelle en Hollande
Etape 4 : Westkapelle – La Haye
Etape 5 : La Haye – Rosenwoode
Etape 6 : Rosenwoode – Vreden  en Allemagne
Etape 7 : Vreden – Freckenhorst

soit un total d'environ 770 km. Au terme de notre voyage nous aurons parcourus un peu plus de 830 km, le surplus de kilomètres étant dû à des égarements de certains garmin.
L'organisation se met alors en route et elle n'a rien à envier à celle du Tour de France. A chaque étape le gîte et le couvert sont prévus pour le soir ; pour le midi c'est système « D » avec des achats faits tous les jours, ce qui nous a valu de bons fou rire.
Le départ est fixé au samedi 27 mai à 8h00 place de la Mairie. Une délégation allemande du club de pétanque présente à Pavilly pour une compétition était là pour nous encourager au départ. A noter juste avant le départ officiel le premier incident de course : crevaison de Jean Louis avant le départ. Un petit détour chez Xavier pour regonfler le pneu récalcitrant et le départ pouvait enfin avoir lieu. Merci également à nos deux gardes du corps (Dominique et Pascal) pour nous avoir soutenu sur les 50 premiers kilomètres ; l'aventure pouvait alors commencer... La journée se terminera sans incidents, en évitant la pluie et au terme de cette étape longue  de 147 km, c'est avec grand plaisir que nous retrouvons nos épouses qui nous ont concocté notre premier repas.
La deuxième étape sera un peu plus compliquée :30 km en 2 heures trente.... pas facile le Boulonnais ! Pour ceux qui étaient à la sortie club dans l'Orne, la côte de Camembert avait marqué les esprits ; et bien là un peu la même chose mais à répétition sur environ 50 km. L'arrivée à Bray Dunes fut un vrai soulagement.
A partir de la troisième étape que du plat et des pistes cyclables pour traverser la Belgique, la Hollande et l'Allemagne, ce qui n'a pas empêché Jean Louis d'être l'animateur du groupe tout au long de notre périple : difficulté à monter et descendre de son vélo, des rencontres inattendues et une belle démonstration de ses talents de danseurs en attendant que le train passe... Et je ne reviendrais pas sur le spectacle affligeant qu'a dû subir Stéphanie chaque midi : le tartinage des parties intimes de ces messieurs afin d'éviter tout désagrément de leur « popo ».
Après être restés seuls sur les routes pendant 4 jours, nous étions ravis de retrouver Sylvie et Corinne à Vreden au terme de la sixième étape. Notre ami Klaus avait également fait le déplacement en vélo depuis Freckenhorst pour nous accompagner lors de la dernière étape. Alors que nos montures étaient au repos à noter un deuxième incident technique. Jean Louis ? Et bien non, cette fois c'est le vélo de Stéphanie qui fera des siennes : une belle crevaison bien bruyante, mais Johan était là pour tout remettre en ordre sous le regard bienveillant de ses compagnons de voyage.
Vendredi départ de l'ultime étape à destination de Freckenhorst et toujours sous le soleil. Une allure modérée fut alors adopté afin de profiter une dernière fois sans oublié un arrêt café et glace afin de reprendre des forces. A mi-parcours et pour le déjeuner, 6 membres du club de vélo de Freckenhorst nous ont rejoint avec parmi eux Martin et Elisabeth Richter (président du club) pour terminer le parcours. Notre arrivée fut triomphale : une délégation officielle et la fanfare nous attendait sur la place de l'église.
Afin de joindre l'utile à l'agréable, nous avions décidé avant le départ de vendre nos kilomètres au profit de l'association les Messagers de l'Espoir, association qui vient en aide aux familles d'enfants handicapés. Les fonds ainsi récolté leur ont été remis de façon officielle lors de la soirée des sportif.
Certains nous ont dit : « mais quelle mouche vous a piqué ? Vous êtes fous de faire un tel voyage » mais au final nous avons vécu une très très belle aventure à la fois humaine et sportive avec aujourd’hui une seule idée en tête : repartir vers un autre défi.

Jean Louis